» Occuper une haute situation dans la vie, … c’est quelque chose, mais … Occuper… une bonne table chez Belin, … c’est tout…!!! « 

André Belin commence sa carrière en 1925 en tant qu’apprenti pâtissier à Montbard où il est reçu 1er au concours de fin d’apprentissage en 1927 en Bourgogne – Franche Comté.
Ayant son diplôme en poche il continu dans la cuisine, et rentre au centre d’apprentissage de les Laumes – Alesia et en sortira diplômer en 1929.
Il continue sa formation professionnelle de cuisinier en travaillant successivement comme commis et chef de partie dans les Grandes Maisons ci-après :
Restaurants : VIEL – MAXIM’S – ARMENONVILLE – CAFÉ DE PARIS – FOUQUETS – MARGUERY – LA COUPOLE et L’HÔTEL DE PARIS à Monté Carlo
Sur les Grands Paquebots de la French Line, Île-de-France, Colombie, Champlain et le Prestigieux Normandie jusqu’à son dernier voyage à la déclaration de guerre.
Démobilisé, André Belin se marie et avec sa femme reprennent l’affaire des parents de son épouse Simone Terrillon à Montbard: L’Hôtel de la Gare.
Lire son histoire

Le Saulpiquet
Montbardois

La recette authentique du Grand Chef André Belin
A Montbard, André Belin, chef deux étoiles de l’hôtel de la gare, a continué pour sa part à proposer le saulpiquet. Il adaptera la recette “à sa sauce” en y ajoutant une purée de champignons de Paris. Et le plat, décidément très vagabond, est passé à la postérité sous le nom de jambon montbardois. Beaucoup moins présent de nos jours sur les cartes des restaurants, il est redevenu le plat économique et familial qu’il avait été avant de faire le délice de Raymond Poincaré.

Voir la recette

  Vous avez une anecdote, un souvenir à partager, des photos…

Galerie Photos

Si vous avez des photos contactez-nous

Articles

Vous avez la parole